Logo de la société Letsignit
23 Dec 2016 Justine

Communiquer sur le web, des atouts pour votre stratégie marketing

 

La publicité digitale affiche sa plus forte progression en 2015 avec une croissance de plus de 3 milliards d’euros.

Le Search Engine Marketing (ou techniques de référencement) permet aux marques de communiquer de façon indirecte et d’apparaître clairement sur internet. Le but est d’attirer les internautes vers son site web. On distingue deux modes de référencement : SEO et SEA.

Le référencement naturel, ou SEO, est l’art de positionner son site web dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherche. Il représente aujourd’hui 70 % des visites constatées sur un site web.

 

Voici un exemple de liens remontés en première position de façon naturelle (encadré en rouge) :

 

 imgblog2

 

Pour améliorer le référencement naturel de son site, il est nécessaire de rédiger un contenu ciblé pour qu’il corresponde au mieux aux recherches des internautes.

Vous pouvez aussi acheter des mots clés sur les moteurs de recherche. On parle alors de référencement payant ou SEA. L’idée est d’acheter la position de son site web pour être proposé systématiquement en haut de la liste.

Google a lancé il y a 15 ans sa plateforme de régie publicitaire « Google Adwords ». Le principe est plutôt simple. L’annonceur choisit les mots clés auxquels il veut être associé et annonce un budget maximum à dépenser par jour. L’essentiel est de définir de manière pertinente les mots clés sur lesquels on souhaite se positionner par rapport aux requêtes faites par les internautes. On parle alors de Coût Par Clic, soit le prix du mot clé acheté permettant d’être référencé.

 

Ci-dessous un exemple de lien sponsorisé suite à l’achat de mots clés via Google Adwords :

 

imgblog1

 

Ce type de référencement permet de bien cibler les internautes et d’obtenir la meilleure position possible sur les moteurs de recherche.  Mais cela coûte cher. En plus du coût associé aux mots-clés, le budget alloué à la campagne va dépendre de la durée d’exposition des annonces, leurs horaires d’affichage et la zone géographique ciblée.

 

Au-delà de l’aspect textuel, le display vient renforcer ces outils en proposant des messages au format graphique sur internet. Bandeaux, bannières, vidéos, habillages constituent une véritable source de notoriété pour la marque. Elles attirent l’attention des internautes de manière « inattendue ».

Ces campagnes s’avèrent être un levier intéressant pour développer sa visibilité sur internet. Le message diffusé par la bannière doit être adapté au type de campagne publicitaire que l’entreprise souhaite mettre en place. Les supports sont multiples : blogs, forums, sites internet, réseaux sociaux ou encore dans les emailings notamment.

Ce panel demande de définir une stratégie de diffusion. On constate d’ailleurs des taux de clics, sur des formats moins fréquents que des tailles standards, supérieurs à 85 %. Le display mobile représente plus de 20 % des annonces globales, avec 46 millions d’euros consacrés exclusivement aux réseaux sociaux. La vidéo reste le format phare en représentant à elle seule 18 % des pubs display.

L’an dernier, l’ensemble de ces leviers publicitaires ont gagné 2 % de progression, soit environ 600 millions d’euros sur 3 milliards d’investissements.

 

Le média suit la tendance du native advertising avec des formats plus intuitifs, respectueux de l’expérience utilisateur et adaptés à leur contenu.

 

N’attendez plus !

 

Pour en savoir +,  contactez-nous !

Précédent
Suivant