Logo de la société Letsignit
23 Dec 2016 Patricia

Votre signature mail s'exporte à l'international !

 

L’internationalisation devient un sujet majeur voir impératif dans beaucoup d’entreprises.


D’après une étude réalisée par Siparex, pour 77 %* des PME françaises, l’international apparaît comme le 1er axe de développement, avant la croissance externe ou l’innovation, pour dynamiser son activité. Dans les grands groupes, cela représente 55 % des effectifs et du chiffre d’affaires généré.

Exporter son activité, c’est avant tout s’adapter au pays d’accueil :
Non ! L’anglais ne suffit pas pour communiquer à l’international.
Non ! Il ne suffit pas de traduire notre discours commercial dans une autre langue pour toucher toutes nos cibles. Il n’y a pas d’expérience client uniforme à travers le monde, il y a plutôt la somme de pratiques locales qui s’ajoutent et qu’il faut prendre en compte. Voyons ensemble les différents aspects à prendre en compte pour diffuser une campagne de signature mail à l’international :

 

1. Les réseaux sociaux sont nationaux

81 % des utilisateurs des réseaux sociaux vivent en dehors de l’Amérique du nord et de l’Europe de l’ouest. Même si Facebook reste le réseau social N°1 dans 129 pays (sur 137 analysés par Vincos.), les réseaux sociaux préférés des utilisateurs varient beaucoup de pays en pays.

 

 

2. Les usages locaux influent sur la perception de la communication

Apparus en 1998 au Japon, les émojis permettent de réduire la barrière de la langue pour exprimer une émotion. D’après Salesforce, 2 % des emails B2C contiennent un emoji dans l’objet. Mais attention, un picto de poing levé ne sera pas interprété de la même manière partout dans le monde… ;)

 

3. Les mots n’ont pas le même pouvoir partout

En Allemagne, « Docteur » est un titre qui a la même voire plus d’importance que la civilité.
A Hong Kong, les habitants, habitués à un flux d’information saturé, apprécieront une signature/carte de visite avec beaucoup d’informations.
Un simple saut de ligne est une erreur grammaticale importante en Chine.
Rappelez-vous que dans plusieurs pays la lecture se fait de droite à gauche …
L’enjeu, ici, est d’adapter et organiser vos informations pour valoriser votre présentation.

 

4. Attention à la législation

Les réductions tarifaires s’appliquent, par exemple, très facilement aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, mais restent particulièrement réglementées en Allemagne ou en Italie. Les bons de réduction imprimables ou virtuels restent les moyens de promotion les plus utilisés auprès des internautes.
Les sondages sont aussi très règlementés sur internet.
En France, une violation des obligations légales est passible d’une amende de 75 000 euros…
Reste alors à ne pas faire d’impair au niveau législation lors d’une déclinaison de campagne de signatures à l’international !

La proximité culturelle peut être un véritable facteur de succès pour construire une communauté et entretenir des interactions riches, si elle est bien maîtrisée.
Chaque culture a effectivement ses codes, ses références, ses lois et ses nuances d’humours.
Mais surtout, ses propres règles en termes d’audience et de vente.

Letsignit vous propose une plateforme adaptée à une organisation multinationale, l’aventure peut commencer !

 

* Source : Article – La Tribune

Précédent
Suivant